Martine Desilet

Gravure, peinture St-Étienne-de-Bolton

Fourvoiement, agitation et servitude sont parfois des pièges que nous propose la vie, jusqu’au vertige certains jours de grande effervescence, pour nous amener à prendre conscience qu’un être vrai et authentique cherche à émerger des profondeurs de soi. Un être beaucoup plus centré celui-là, en quête d’harmonie et d’une essentielle cohérence entre convictions, valeurs et épanouissement personnel. Ainsi est ressurgi cette artiste jadis mise en berne, mais candidement farouche d’avoir résisté à tant d’années de réclusion.

Elle puise sans relâche dans ses racines profondes, lesquelles ne demandent que l’énergie du geste et de l’émotion spontanée pour les voir s’effleurer. Peinture, collagraphie et monotype sont les principaux véhicules me permettant de mettre en forme et en lumière tout ce que la vie nous donne à apprivoiser le temps de notre fabuleux voyage en ce monde grandiose chargé de tous les questionnements.

En peinture, elle laisse à l’eau et à l’air le soin de l'a guider dans ses mouvances intérieures et accueille avec ouverture ces métaphores où la mer et le ciel se confrontent, comme une quête indicible face à l’immensité de tout ce qui est possible au-delà des horizons connus.

Par la collagraphie, elle fais beaucoup appel à l’élément terre et souligne de façon plus marquée, par des traits et des couleurs plus soutenues, ce qui se trouve dans les profondeurs de l’être lorsque celui-ci se trouve en quête de réponses dans l’espoir de s’incarner tout à fait.

Ses monotypes, pour leur part, confirment la thématique principale et laissent apparaître certains éléments singuliers de relief et du figuratif qui enrichissent le processus créateur. Ici encore, l’intuition est très présente.

Ainsi donc, se révèle, au détour des approches et des techniques utilisées, des couleurs et des traits apposés sur la toile, cette démarche qui la distingue en tant qu’artiste, et qui toujours l’invite à puiser et à s’inscrire à la fois dans le vaste monde qui l’entoure. Un monde fait de poésie feutrée, de nature et d’émotions, d’empreintes de vie et de sensations, de questionnements universels et de réponses sommaires apprivoisées. Bref, tout un ensemble de dualités et de lâcher-prise qui la traversent et qui l’incitent à cheminer sans cesse plus loin sur le sentier des découvertes, et à les partager.